Recherche

Plein les yeux, plein les oreilles !

Un service de vidéo à la demande ! 

 Utilisez vos identifiants habituels de votre bibliothèque et cliquez sur le logo

 

 

 

Et aussi un service de musique en ligne ! 

Contactez-nous pour créer votre compte ! 

 

Pour en savoir plus

Partager "Films en VOD" sur facebookPartager "Films en VOD" sur twitterLien permanent

Le grand marin (Catherine Poulain)

note: 4Le grand marin dorothee - 30 janvier 2017

lili est une jeune femme qui ne veut pas boire, se droguer et se laisser mourrir. Alors elle va au bout du monde, en Alaska, pour se faire embarquer sur un chalutier et pêcher la [...]

Six photos noircies (Jonathan Wable)

note: 5A même la peau dorothee - 12 janvier 2017

Dans notre catégorie OVNI, nous vous proposons un petit livre aussi délicat dans sa présentation extérieure, que dans son contenu. Une jolie couverture élégante donc pour servir un recueil de nouvelles très noires. Valente et [...]

La première femme nue (Christophe Bouquerel)

note: 4Entre Janine Boissard et Françoise Bourdin... dorothee - 12 janvier 2017

Entre le B de Janine Boissard et celui de Françoise Bourdin, il est un beau livre que l'on peut trouver sur nos étagères et qui mérite toute notre attention. 1192 pages enveloppantes, d'un récit historique [...]

Tropique de la violence (Nathacha Appanah)

note: 5Tropique de la violence dorothee - 15 octobre 2016

De nouveau, un beau coup de coeur de la rentrée littéraire ! "Tropique de la violence" nous emmène à Mayotte, auprès de Moise, un ado, fils de migrant adopté par une métropolitaine en mal d'enfant. [...]

Station eleven (Emily St. John Mandel)

note: 4Anticipation dorothee - 14 octobre 2016

"Station Eleven" est un bouleversant livre d'anticipation. Plongée dans une société post-apocalyptique, une petite compagnie de théâtre erre d'îlot en ilot pour apporter un peu de musique et de beauté aux survivants. La civilisation s'est [...]

<>

Copier le code suivant sur le site où vous voulez afficher le kiosque

<iframe height='120' style='border: 0px; overflow:hidden' width='100%' scrolling='no' title='Fonds Photo' src='http://www.bibliothequesduseronais.net/java/kiosque/titre/Fonds+Photo/style_liste/jcarousel/nb_notices/5/only_img/1/aleatoire/1/tri/1/nb_analyse/50/op_hauteur_img/110/op_transition//op_largeur_img/90/op_hauteur_boite/0/op_captions/0/op_autoplay/0/op_visible/0/op_speed/0/op_auto/2/op_scroll/1/rss_avis/1/id_catalogue//id_panier//profil_redirect//boite/boite_de_la_division_du_milieu/id_module/5/kiosque-change-data/Valider///id_profil/1/vue/jcarousel?titre=Fonds%2BPhoto&amp;style_liste=jcarousel&amp;nb_notices=5&amp;only_img=1&amp;aleatoire=1&amp;tri=1&amp;nb_analyse=50&amp;op_hauteur_img=110&amp;op_transition=&amp;op_largeur_img=90&amp;op_hauteur_boite=0&amp;op_captions=0&amp;op_autoplay=0&amp;op_visible=0&amp;op_speed=0&amp;op_auto=2&amp;op_scroll=1&amp;rss_avis=1&amp;id_catalogue=&amp;id_panier=&amp;profil_redirect=&amp;boite=boite_de_la_division_du_milieu&amp;id_module=5&amp;kiosque-change-data=Valider&amp;=&amp;id_profil=1&amp;vue=jcarousel' >&nbsp;</iframe>

"Farafina Love", un exposition de Patricia Lefebvre

 

 

C’est un rendez-vous à Bobo-Dioulasso au Burkina-Faso.
Ici, pas de goudron : nous sommes sur la “voie rouge” dans le secteur 5, sur les hauteurs de la ville.
La vie de quartier se déroule au rythme du soleil, entre travail, petits commerces, études, jeu et palabres. 
Avec Daouda, Omar, Ami, Nouria, Sami, Lasso, Bamori, Moktar, Lili, Clarissa, Nadège, les amis, les enfants, les voisins et les gens de passage.

 

Patricia Lefebvre : J’ai grandi dans les années diapositives et mon goût de l'autre m’a instinctivement conduite à capter son image, à la lumière d’un jour positif. Image ou voyage, histoire de rencontres avec l’autre, avec l’ailleurs, au delà de ce qui ce voit. J'ai choisi de saisir l’émotion, les sens, la nature intime et de montrer ce que chacun peut voir quand il prend le temps de regarder.

Acteurs ou spectateurs de mes images, chacun est libre d’y poser le regard qui lui plaît. A travers mon objectif, je vais sans a priori. L’état de réceptivité m’invite à me pauser, il me permet de viser l'instant T où déclencher l'appareil devient évident. Alors, le cadre et chaque élément composent juste une image, une image juste.

 

Une exposition réalisée dans le cadre du Zoom photographique du Couserans, accueillie à La Bastide de Serou aux mois de mai et de juin.

Partager "expo patricia" sur facebookPartager "expo patricia" sur twitterLien permanent